Ici, l’EAD,

À chaque époque, ses réalités. Notre 21ème siècle est marqué par une série de mutations et de dynamisme politiques, culturelles, mais surtout économiques.

Mais, comme cela a été prouvé tout au long de l’histoire par des experts de toutes sortes, aucune société ne peut réaliser des prouesses économiques sans des ressources humaines pourvues des formations à la hauteur des enjeux contextuels.

C’est donc dans le noble dessein de contribuer à la formation d’une élite congolaise tout à fait fiable et sûre que l’École Africaine de Développement (EAD) a été créée en 2004. Avec pour principaux objectifs de :

  •  Former de futurs professionnels dans les domaines porteurs d’emplois
  • Créer un cadre de conception et de réalisation des microprojets de développement qui permettront l’insertion en milieu professionnel des diplômés de l’école
  • Recycler des professionnels désireux de renforcer leurs capacités opérationnelles

Pour avoir adhéré à ces beaux objectifs, plus de mille Congolais ont décroché des licences professionnelles, des brevets de technicien supérieur (BTS) et bien d’autres diplômes dans différentes filières dont la gestion des ressources humaines, les Banques et Assurances, le marketing et action commerciale, le transit et commerce international et le transport et logistique. Et grâce à ces diplômes, ils ont pu se frayer des places de choix dans diverses entreprises tant publiques que privées du Congo.

Si en à peine dix ans d’expérience, l’EAD a réussi un tel exploit, c’est en raison des atouts qu’elle s’est créés. Le recrutement d’un corps professoral expérimenté, la mise en place des salles d’informatique, des ateliers, des laboratoires, d’une infirmerie et d’un cybercafé. Mais, il y a aussi et surtout des stratégies telles que la sémestrialisation de la formation, la capitalisation des unités d’enseignements et la validation des acquis de l’expérience (VAE)

Ce qui explique que l’EAD jouisse aujourd’hui d’une forte renommée tant à l’échelle nationale qu’internationale.

Mais, l’EAD n’entend pas se contenter de ces beaux résultats. Elle entend mettre en œuvre de nouvelles politiques pour s’adapter à la marche du temps. La modernisation qu’elle vient d’entamer (cas de la construction à Pointe-Noire d’un site moderne), s’inscrit dans cette optique. Afin d’offrir aux apprenants des conditions optimales pour leur réussite.

Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant.